Cellule LMD

Depuis 2007, les Etats membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) se sont engagés à adopter le système Licence, Master, Doctorat (LMD) comme cadre de référence des diplômes délivrés dans les universités et établissements d’enseignement supérieur implantés sur le territoire de l’Union.

Elle vise l’harmonisation des cursus universitaires et une facilité de comparaison des dispositifs et contenus de formation aux niveaux national, sous régional, régional et international.

Le Niger n’est pas resté en marge de ce mouvement d’ensemble ; c’est ainsi que pour se conformer à cet engagement, le Niger a pris le DECRET N°2010-402/PCSRD/MESS/RS du 14 mai 2010 portant institution du système Licence, Master, Doctorat (LMD) dans l’enseignement supérieur au Niger.

Par ce décret, la réforme du système universitaire engagée par le Gouvernement vise à :

Ø  faciliter la lisibilité et la reconnaissance des diplômes délivrés par les établissements d’enseignement supérieur;

Ø  développer la professionnalisation des études supérieures;

Ø  promouvoir la recherche fondamentale ou appliquée;

Ø  promouvoir la mise en œuvre de méthodes actives d’enseignement/apprentissage et d’évaluation adaptées aux technologies de l’information et de la communication;

Ø  favoriser la mobilité des enseignants chercheurs et des apprenants aux niveaux national, sous-régional, régional et international. 

Le décret, en son titre II présente l’organisation des études relatives aux différents grades:

-          la Licence

Ø  Licence générale

Ø  Licence professionnelle

-          le Master

Ø   Master professionnel;

Ø  Master recherche.

-          le Doctorat.

Au Niger, la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université Abdou Moumouni de Niamey,  est la première à expérimenter le système LMD.

Pour une mise en œuvre harmonieuse du système LMD à l’Université de Maradi, le rectorat a pris l’arrêté n°47/Rectorat du 21/11/2011 portant création d'une Cellule de suivi LMD à l’Université. Cet arrêté précise les niveaux d’implication des différents acteurs de l’Université.

 

La cellule de suivi LMD

 

Pourquoi la réforme LMD ?

La réforme LMD s’inscrit dans le cadre de la modernisation des offres de formations supérieures.

Elle vise à :

·         assurer la réussite des apprenants (étudiants), et à réduire autant que possible les échecs dans l’enseignement supérieur ;

·         promouvoir un système de diplômes universitaires lisibles et comparables au niveau international ;

·         favoriser la mobilité nationale et internationale des étudiants et des enseignants ;

·         développer la professionnalisation des formations supérieures ;

·         renforcer l’apprentissage des compétences transversales, telles que la maîtrise des langues vivantes étrangères, notamment l’anglais, et celle des outils informatiques ;

·         permettre à l’étudiant de construire progressivement un parcours de formation personnalisé.

 

3.2)  Comment sont organisées les formations dans le système LMD ?

Dans le système LMD, les formations sont organisées en semestres et non plus en années universitaires, d’où l’expression « semestrialisation » [8]. La durée d’un semestre dépend de la date du démarrage des activités et compte pour environ 16 semaines de travail sans compter les congés et les jours fériés.

 

Le système comprend trois niveaux de diplôme bien définis, organisés en semestres :

un premier niveau de six semestres, sanctionné par la Licence :
Après l'obtention du Baccalauréat, l'étudiant s'inscrit dans un parcours de formation qui le conduira à la Licence (Bac +3).

Académique ou Professionnelle, la Licence se déroule sur six semestres et correspond à l'obtention de 180 crédits (30 crédits par semestre).

La Licence ou le Master peut revêtir l’une des options suivantes :
Une option académique qui permet l’accès direct à des études plus longues et plus spécialisées, donc au niveau du Masterou duDoctorat;

un deuxième niveau de quatre semestres, sanctionné par le Master:
Diplôme de niveau II de l'enseignement supérieur délivré à Bac + 5. Il peut être de type Académique ou Professionnel, et correspond à l'obtention de 120 crédits après le diplôme de Licence.
un troisième niveau de six semestres, sanctionné par le Doctorat :
Diplôme de niveau III délivré à Bac + 8. Il sanctionne un travail de recherche mené durant trois années au minimum après l’obtention du diplôme de Master.
La soutenance de la thèse de Doctorat est conditionnée par la publication de 2 articles scientifiques.

Une option professionnalisante ou qualifiante qui permettra l’insertion directe dans le monde dutravail, donc au niveau de la Licence ou du Master.